Section PS de Brive

« Brive le Phare » : et la lumière fut !

Le par

 

Les ex colistiers de Bernard MURAT, regroupés dans une association qui imprime « Brive le Phare », ont la volonté de faire toute la lumière sur ce qu’on vous cacherait à Brive. Et ce pseudo canard feint de découvrir que les impôts locaux des Brivistes sont élevés, estimant que « les contribuables sont les vaches à lait pour financer les caprices de l’actuelle équipe municipale ».  En omettant quelques informations.

Entre 1995 et 2008, l’équipe de Bernard MURAT a augmenté SIX fois les impôts locaux, et plus exactement, les taux de la commune de Brive ont cru de +20,3% sous l’ère MURAT ! Au conseil municipal du 15 février 2013, Jean-Louis ESTAGERIE, ex collistier de B MURAT, a reconnu publiquement qu’il avait été en désaccord avec cette politique de hausse continue des impôts, mais qu’il n’avait pas été entendu. Il devrait le dire au Phare, pour les éclairer !

Le Phare voudrait aujourd’hui faire croire aux Brivistes, que les impôts sont la conséquence de la politique d’investissement conduite par l’équipe de Philippe NAUCHE, élue en mars 2008. Il est vrai que ces élus UMPistes ne comprennent pas comment l’équipe NAUCHE a investi  120 millions en CINQ ans, SANS JAMAIS AUGMENTER LES IMPÔTS LOCAUX, alors que l’équipe de MURAT a investi 120 millions en 13 ans, et encore, EN AUGMENTANT LES IMPOTS DE 20% !

Comme quoi, ces élus UMpistes n’ont pas profité de leur cure d’opposition, pour apprendre l’art et la manière de bien gérer une ville !

Quant aux supposés caprices de l’équipe municipale actuelle, les Brivistes apprécieront si les investissements relèvent du caprice d’élus ou d’une réelle nécessité pour nos concitoyens !

Enfin, rappelons que 90% de ces 120 millions d’euros investis, ont été remportés par des entreprises locales (suite à marchés publics concurrentiels), et que ces investissements ont permis à ces entreprises, et aux salariés du bassin de Brive, de pouvoir conserver leurs activités et leurs emplois. Mais de cela les élus UMPistes ne veulent pas le voir. Bref, le Phare a besoin de Lunette pour trouver sa lumière.

Floréal RIPOLIN

Sur le même thème, lire aussi :

"Ce soir, les socialistes de Brive sont tristes de l'avancée d'une droite antisociale et trop souvent antirépublicaine, au plan national et
Le par
Conseil Municipal du mercredi 25 mars 2015, intervention de Patricia Bordas "Systématiquement, Monsieur le Maire nous accuse d’avoir endetté la ville de
Le par

Les derniers contenus multimédias